Le client est le roi... (...des cons).

7:00:00 AM Héloïse Eouzan 8 Comments





Mais tu sais c’que t’es toi ? T’es le roi des cons au pays des emmerdeurs. Un... Un p’tit con casse-couille qui chiale sa race toute la journée ! CONNARD ! CONNARD ! Petit enculé de merde !
Nos jours heureux


Vous le savez probablement (ou pas d’ ailleurs), j’ai bossé dans un restaurant durant tout l’été 2015 et durant quelques semaines cet été. Et je dois vous avouer qu’il faut être vachement solide pour tenir dans ce milieu ahah. Les heures de coups de feu sont très intenses et il ne faut pas avoir les deux pieds dans le même sabot ( oula, c’ est quoi cette vieille expression ?!). Et d’ autant plus quand on n’a aucune formation pour ce métier. Mais une chose est sûre que l’on soit formé ou non, que l’on bosse dans un fast food ou dans un lieu de haute gastronomie, que l’on travaille en emploi saisonnier ou depuis plusieurs années, on ne serait rien sans les clients. Ah… Ces fameux clients…

Bien que la plupart des clients soient sympas et chaleureux, on a toujours le droit à quelques spécimens bien particuliers. Les clients pas drôle, les relous, les machos, ce qui se croient tout permis… Voici donc une liste non exhaustive de phrases que j’ai pu entendre pendant mes heures au restaurant. Ces phrases sont parfois naïves, parfois cela me donne envie d’enfoncer la tête du client dans son assiette, ce n’est pas toujours facile de garder son sang-froid devant ce genre de clients, mais pas le choix…

« Elles sont fraîches vos moules ? »
Non, non, notre but est que vous sortiez du restaurant avec une grosse indigestion ^^.

« Et la moule de la serveuse, elle est fraîche ? » Suivi de rire bien gras.
Classe. Très classe. Comment vous dire que dans ces moments-là, je dois invoquer l’esprit d’un maitre yoga pour ne pas perdre mon sang froid face à ce genre d’individus…

« Je vais prendre une entrecôte, mais en plus des frites, ajoutez de la salade, des légumes, avec de la sauce tartare plutôt que celle prévue et pour la cuisson je veux que cela soit parfaitement entre le bleu et le très cuit. Ah et chaque aliment dans une assiette différente s’il vous plait. »
Et vous ne voulez pas que je prémâche votre nourriture avant de vous la servir aussi ?

« Pas trop lourds vos bras ? »
«  Eh beh, y en a du bracelet ici ! »
« Pas trop de bracelets, ça va ? »
« Vous bossez en centre aéré ? »
« C’est votre petite sœur qui vous les a fait ? »
« Oulah, y en a combien sur vos bras ? »
« Vous les portez tous les jours ? »
« Pour dormir vous les gardez ? »
« Et pour vous laver ? »
« Mais vous n’allez jamais bronzer sur vos poignets ! »
« Vous m’en donnez un ? »
Oui j’ai beaucoup de bracelets. Oui, en été je porte ces bracelets tous les jours. Oui, ils sont faits à partir de fils de scoubidou. Oui, je les ai fait moi-même. Non, mes poignets ne bronzent pas en dessous. Non mes bras ne sont pas lourds, c’est du plastique. Non je ne vous en offrirais pas un.

« Vous payez pour moi ? »
« Donnez la note au patron »
Bien sûr, et je peux même payer vos impôts si vous voulez.

« Un double Ricard mais dans un seul verre, je n’ai pas assez de monnaie pour deux Ricards.
Tu n’entends pas la contradiction dans ta phrase ? Tu es sûr ?

« Si on vous attend jusqu’ à la fin de votre service et qu’on vous laisse un pourboire, vous venez boire un verre ou faire un tour avec nous ? »
Non.

« Et les plats sont bons ici ?
Absolument pas, mais c’est bien pour ça que vous venez mangez ici, non ? Ahah

« Cuisson normale pour la viande.»
Cuisson normale ? Mais encore ? Quel est votre normal à vous ?

« Hé mam’zelle, venez prendre notre commande, on a fait notre choix, c’est bon, hein ! »
Vous patientez deux minutes ? Le temps que je m’occupe de la table qui était là avant vous.

« Les enfants ont laissés pas mal de crasses sur la tables mais c’était pour vous faire travailler .Ahah»
Trop aimable.

« C’était moins cher à côté.»
Désolé mais je n’y suis pour rien moi…

C’était assez comique (enfin plus ou moins selon la lourdeur du truc) de garder dans un coin de ma tête tout plein d’anecdotes et de se les raconter entre serveurs à la fin du service. Bref, cet emploi était intéressant à expérimenter et j’en garde tout de même certains souvenirs plutôt drôles. Et aujourd’hui je pourrais m’autoproclamer « la cliente la plus cool du monde », ahah. J’ai vécu ce que vous vivez alors quand j’arrive dans un resto ou un bar je me sens toujours un peu compatissante ahah. D’ ailleurs cet article m’est venu en tête après avoir découvert les sites « le client est roi » et « Le barman vous déteste ».  Et si vous aussi vous avez vécu une expérience similaire, n’hésitez pas à m’en parler dans les commentaires.



You Might Also Like

8 commentaires:

  1. ça fait plus d'un an que je travaille dans le même restaurant sans formation à la base. Comme beaucoup j'ai appris sur le tas et effectivement il ne faut pas avoir les deux pieds dans le même sabot. C'est toujours agréable de voir qu'on est pas les seuls et qu'on a tous les mêmes anecdotes (à peu de choses près) avec les mêmes clients relous, machos etc ... Alors un ptit message a ceux qui bossent ce soir ou qui bossent tout court dans ce milieu COURAGE !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire!
      Ravie d' avoir pu partager mon expérience et vous faire sourire! ;)

      Supprimer
  2. Du coup tu dors avec tes bracelets ? Et pour te laver ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du coup oui je dors avec mes bracelets pendant l' été et oui je me lave ausis avec! Ahah

      Supprimer
  3. Effectivement, ça ne doit pas être simple de garder son sang froid à chaque fois...
    Heureusement qu'il y a des clients sympas pour équilibrer un peu le tout ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah oui heureusement qu'il y en a quand même quelques uns de sympa!

      Supprimer
  4. Effectivement cela n'est pas un métier facile
    Les gens se comportent tellement mal
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas toujours évident en effet!
      Bonne soirée aussi!

      Supprimer